Bannière

La dépression "SUSANNA" s'annonçait assez sérieuse sur le pays, faisant suite à un premier coup de vent assez fort la veille. La Vendée était en vigilance orange pour "vent violent" mais aussi pour "vagues-submersion".

Cette dépression s'est creusée au large des côtes atlantiques dans le courant de la nuit de lundi 8 à mardi 9 février 2016, avant d'aborder l'embouchure de la Manche en matinée puis de s'évacuer vers le Belgique en journée. Le vent a commencé par se renforcer en fin de nuit, sous de nombreuses pluies. Des pointes entre 70 et 100 km/h ont été relevées avant le passage du front froid.

Après le passage de ce dernier en matinée, un ciel de traîne s'est rapidement installé dans une atmosphère bien rafraîchie. Des averses à caractère orageux, assez fortes et souvent accompagnées de grésil se sont produites. Sous ces averses, les bourrasques se sont encore renforcées, pour atteindre régulièrement les 90 à 100 km/h, jusqu'à 110 voire 120 km/h par endroits.

Rafales de vent maximales - 09/02/2016

 

Aux abords du département, le vent a soufflé jusqu'à :

  • 107 km/h à Scillé (79)
  • 105 km/h à Niort (79)
  • 104 km/h à Saint-Nazaire (44)
  • 97 km/h à La Rochelle (17)
  • 92 km/h à Nantes (44)
  • 87 km/h à Cholet (49)

Jusqu'à un millier de clients ont été privés d'électricité dans la journée. Le pont de Noirmoutier a momentanément été fermé à la circulation.

En dehors du vent, de fortes vagues ont déferlé sur nos côtes. La bouée au Nord de l'île d'Yeu a enregistré une houle de 7 mètres au plus. Malgré la surcote (jusqu'à 80 à 100 centimètres en matinée aux Sables-d'Olonne) et de forts coefficients de marée (100 et 104), il n'y a eu que peu de dégâts sur le littoral vendéen.

Archives

Novembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3