Bannière

C'est une nouvelle dépression, surnommée Ulrika par les services allemands, qui s'est positionnée sur les côtes Nord de la Bretagne en matinée. Creusée à près de 975 hPa, elle s'est ensuite déplacée lentement vers l'Île de France, tout en se comblant. De violentes rafales de vent ont donc balayé les régions au Sud de cette dépression, jusqu'en Aquitaine. À 19h00, Ouest-France annonçait encore plus de 30 000 foyers privés d'électricité sur le grand Ouest.

Grâce aux images satellite d'EUMETSAT, nous avons créé une animation GIF entre 7h00 et 18h00. Cette animation nous montre l'évolution de l'enroulement dépressionnaire tout au long de la journée.

output B6ypo7

Notre infographie ci-dessous recense les plus fortes rafales enregistrées par les anémomètres de Vendée :  

Rafales maximales de vent enregistrées lors de la tempête Ulrika

À proximité du département, voici quelques rafales de vent relevées :

  • 140 km/h à la Pointe de Chémoulin (44) ;
  • 121 km/h à Saint-Clément-des-Baleines (17) ;
  • 112 km/h à Bressuire (79) ;
  • 108 km/h à Niort (79) et Saint-Nazaire (44) ;
  • 101 km/h à La Rochelle (17) ;
  • 98 km/h à Cholet (49) et Nantes (44).

Archives

Novembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3