Bannière
ANALYSE

En ce début de semaine, un puissant anticyclone est positionné sur l'Atlantique. Nous sommes situés sur son flanc Est et nous subissons donc un flux de secteur Nord à Nord-Ouest assez sensible. De fait, la masse d'air a perdu près de 10°C à 850 hPa entre dimanche soir (15/16°C à 850 hPa) et mardi matin (5/6°C à 850 hPa). Au sol, les températures ont retrouvé des valeurs inférieures aux normales tandis que le vent renforce cette impression de fraîcheur.

Cette masse d'air frais nous suivra jusqu'au jeudi 11 août. À cette date, l'anticyclone se décalera rapidement vers l'Europe pour englober la France. La masse d'air va sensiblement se radoucir. Mais c'est autour de dimanche 14 août qu'un coup de chaud est envisagé sur nos modèles numériques.

En raison d'un système dépressionnaire assez incisif sur l'Atlantique Nord, notre anticyclone devrait s'étendre à des latitudes plus nordiques, jusqu'en Mer de Scandinavie. Dans un flux de secteur Sud, c'est une masse d'air brûlant qui sera advecté depuis le Maghreb et la Péninsule Ibérique vers le Golfe de Gascogne et l'Ouest de la France.

Certaines modélisations (GFS notamment) envisagent des valeurs très chaudes à 850 hPa : jusqu'à 23/24°C, ce qui correspond clairement à une masse d'air caniculaire. Cette bouffée chaude pourrait persister quelques jours, jusqu'au 17 voire 18 août.

Situation synoptique au 16/08/2016

 

PRÉVISIONS

Il est encore trop tôt pour émettre une prévision sur l'intensité de ce coup de chaud. Toujours est-il qu'il est probable que les 35°C soient atteints dans l'intérieur des terres, ce qui est exceptionnel après un 15 août. En effet, à La Roche-sur-Yon, nous n'avons dépassé qu'une seule fois ce seuil depuis le début des relevés en 1984 (17 août 2012 : 35.2°C).

Archives

Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5