Nouvel épisode caniculaire à compter du 22 juillet 2019 en Vendée. Soyez vigilants et restez informés.

Bannière

Ce dimanche 13 septembre 2015, un talweg d'altitude très dynamique s'approche des côtes atlantiques et favorise un flux de Sud-Ouest instable sur nos régions. En seconde partie d'après-midi, des averses à caractère orageux traversent le département. Certaines d'entre-elles sont particulièrement fortes et apportent d'importantes lames d'eau en un court laps de temps.

C'est sous l'une de ces nombreuses cellules qui ont traversé le département qu'une tornade a fait quelques dégâts sur la communauté de communes des « Isles du Marais Poitevin ». Il faut dire que les cisaillements de vent importants ont favorisé la formation de cette tornade, malgré une instabilité modérée. En parallèle, une autre tornade a eu lieu au Sud de la Charente-Maritime le même jour.

 

Caractéristiques du phénomène
  • Intensité maximale : F1 selon l'échelle de Fujita soit des vents estimés entre 120 et 180 km/h
    EF-0 selon l’échelle Fujita améliorée soit des vents estimés entre 105 et 137 km/h
  • Point de départ : au Sud-Ouest du lieu-dit « Les Trois Pignons », sur la commune de « Champagné-les-Marais »
  • Lieu de dissipation : près de la ferme du « Pain Béni » sur la commune de « Chaillé-les-Marais »
  • Distance totale parcourue : un peu plus de 11 kilomètres entre les premiers et les derniers dégâts observés avec possibles phases de « touch and go »
  • Largeur maximale du couloir de dégâts : 20 à 30 mètres
  • Sens de déplacement : Sud-Ouest -> Nord-Est
  • Altitude du terrain : 1 à 2 mètres - Marais Poitevin (consulter le profil altimétrique)
  • Type de terrain : Terrains agricoles, marais et canaux, fermes et lieux-dits
  • Principaux dégâts : Haie de conifères arrachée avec projections de branches jusqu'à 30-50 mètres, deux cabanons en bois soulevés et explosés, portail en fer arraché et déporté sur 5 mètres, plusieurs hangars endommagés : nombreuses tôles envolées jusqu'à 100 mètres dont plusieurs portes de hangar plus lourdes, champs de maïs couchés, une partie d'un abri de piscine soulevée sur plusieurs mètres et emportée à quelques centaines de mètres, arbres cassés et/ou couchés, panneaux photovoltaïques et bardages soulevés, chapeau de cheminée en béton cassé et emporté, arbre vrillé, store bane emporté. En marge de la trajectoire (seconde zone de dégâts) : mobil-home couché et tôles d'un hangar emportées.

 

Trajectoire et dégâts

Ce phénomène tourbillonnaire semble s'être formé sur la commune de « Champagné-les-Marais », au Sud-Ouest du lieu-dit « Les Trois Pignons » avant de traverser la commune de « Puyravault » et de se dissiper sur la commune de « Chaillé-les-Marais » à la ferme du « Pain-Béni ». Elle aurait parcouru une distante d'environ 11 kilomètres mais la nature du relief (peu de haies et d'habitations) ne permet pas de définir si la tornade a touché le sol sur toute la distance. Les dégâts restent plutôt limités, la tornade ayant touché des zones essentiellement agricoles.

Trajectoire de la tornadedegats petit


La carte de gauche représente la trajectoire de la tornade. Celle-ci a parcouru plus de 11 kilomètres. Cette distance a pu être légèrement supérieure mais la nature du terrain limite l'appréciation des dégâts (peu de végétation et d'habitations). La carte de droite représente les dégâts observés (étoiles orange). Le carré représente la position du témoin qui a filmé en partie le phénomène.

Sur l'ensemble de la trajectoire, on peut supposer des phases de "touch and go", notamment entre le premier lieu-dit touché « Les Trois Pignons » et la départementale 10. 

Par ailleurs, d'autres dégâts ont été observés en périphérie de cette tornade, à 3 kilomètres en direction du Nord-Ouest du point de départ. L'enquête n'a pas permis de déterminer si ces dégâts sont successifs au passage d'une autre tornade ou la survenance de rafales descendantes. Un mobil-home a été couché et une partie du toit d'un hangar en tôles s'est envolée, avec des débris retrouvés jusqu'à 100 voire 150 mètres vers le Nord-Est (deux dernières photos ci-dessous).

 

Photographies

Premiers dégâts constatés au lieu-dit « Les Trois Pignons »Premiers dégâts constatés au lieu-dit « Les Trois Pignons »

Champ de maïs couché près du lieu-dit « La Grande Guinée »Hangar soufflé à « La Grande Guinée » - Les portes du hangar ont été retrouvées 100 m plus loin

Les portes du hangar de « La Grande Guinée » ont été retrouvées dans le canal à 100 m vers le Nord-Est avant d'être déplacéesHaie endommagée à « La Grande Guinée »

Champ de maïs couché près de « La Grande Guinée »Au « Vigneau », une partie de l'abri de piscine s'est soulevé de plusieurs mètres pour être retrouvé à quelques centaines de mètres vers le Nord-Est

Lieu-dit « Le Vigneau »Lieu-dit « Le Vigneau »

Lieu-dit « Le Vigneau » - Arbre vrillé et store bane emportéLieu-dit « Le Vigneau » - Panneaux solaire soulevés et toiture endommagée

Lieu-dit « Le Vigneau » - Cabanon en bois légèrement soulevé et déplacéFerme du « Pain Béni » - Hangar emporté

Lieu-dit « Les Portes du Chapitre » - Mobil-home couchéLieu-dit « Les Portes du Chapitre » - Tôles d'un hangar emportées

 

Vidéo de témoins

Quelques témoins ont pu observer voire filmer la scène. La vidéo ci-dessous a été tournée près du «Canal de l'Épine » en direction de l'Ouest. Cela correspond aux débuts de la tornade, lorsqu'elle touche le lieu-dit « Les Trois Pignons ». On devine la tornade et son buisson au sol, qui se déplacent de la gauche vers la droite. Au plus proche, la tornade passe à 600-700 mètres du témoin.

 

Coupures presse

Coupure du journal Ouest-FranceCoupure du journal Ouest-France

 

Enquête et dossier réalisé par Valentin PERRAULT. Merci à Ouest-France pour leur collaboration.

Le dossier de cet évènement rédigé par Keraunos est disponible à cette adresse.