Nouvel épisode caniculaire à compter du 22 juillet 2019 en Vendée. Soyez vigilants et restez informés.

Bannière

Au sein d'une traine très active engendrée par la dépression "Christine" centrée sur les Iles Britanniques, des paquets pluvio-orageux ont touché la Vendée en matinée, particulièrement entre 9h et 11h. Certaines cellules orageuses ont été très brèves mais vigoureuses. C'était le cas à Luçon où une tornade de faible intensité s'est développée au Nord-Ouest immédiat de la ville vers 10h05. Cette tornade n'a fort heureusement pas fait de victimes. De nombreux témoins ont assisté à la scène.

Une enquête terrain a été réalisée par Valentin PERRAULT pour Keraunos, le jour-même de ce phénomène afin d’analyser sa nature précise. Une enquête complémentaire a été effectuée le lendemain par Simon LIGAVAN et Valentin PERRAULT pour affiner les premières conclusions.

Caractéristiques du phénomène
  • Intensité maximale : F1 selon l'échelle de Fujita soit des vents estimés entre 120 et 180 km/h
    EF-1 selon l’échelle Fujita améliorée soit des vents estimés entre 135 et 175 km/h 
    T2 à T3 sur l'échelle de Torro soit des vents de 117 à 183 km/h
  • Point de départ : lieu-dit « le Maingreau », aux abords d'un chemin de fer au Nord-Ouest de la ville
  • Lieu de dissipation : à l'entrée de la forêt de Sainte-Gemme-la-Plaine, au Nord-Est de Luçon
  • Distance totale parcourue : 3,5 kilomètres voire un peu plus Largeur moyenne du couloir de dégâts : 30 mètres
  • Sens de déplacement : Sud-Ouest -> Nord-Est
  • Altitude moyenne du terrain : 25 mètres
  • Type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, terres arables hors périmètres d'irrigation, forêts de feuillus
  • Principaux dégâts : arbres feuillus ébranchés, un cèdre brisé net à la base du tronc, un arbre de faible dimension déraciné et projeté tout entier à 20 mètres ; toitures d'habitations endommagées (<20% du toit : tuiles déplacées ou portées à très faible distance, gouttière arrachée) ; hangar agricole détruit (structure légère offrant une grande prise au vent) ; projections de tôles à distance (400 à 500 mètres, voire davantage pour certaines)

 

Analyse de la cellule orageuse

radarLa cellule orageuse qui a donné naissance à cette tornade s'est formée vers 9h40 au Sud immédiat d'une première cellule orageuse en phase de dissipation et qui a touché Talmont-Saint-Hilaire vers 9h25. Elle a rapidement pris de la vigueur en s'évacuant vers Luçon. Elle aura provoqué des chutes de grêle qui ont temporairement blanchi les sols au Nord de la ville. Une activité électrique faible à modérée a été détectée.

La tornade s'est quant à elle développée en bordure Sud de cette cellule orageuse vers 10h05, c'est-à-dire sous les ascendances principales alimentant la cellule orageuse.

 

Trajectoire et dégâts

Ce phénomène tourbillonnaire s'est formé au Nord-Ouest immédiat de la commune, près d'un chemin de fer au Sud de la D949, pour finir sa course et se dissiper à l'entrée de la forêt de Sainte-Gemme-la-Plaine. La tornade a provoqué des dégâts sur une longueur totale de 3,5 kilomètres pour une largeur moyenne de 30 mètres. Généralement, les dégâts sont restés limités car la tornade a évolué majoritairement sur des terrains agricoles.

Les dégâts les plus sévères ont été observés près des habitations sur la route de La Roche-sur-Yon, où elle a probablement atteint son intensité maximale, mais aussi au lieu-dit "Le Petit Fougeroux" tout juste en amont, où un hangar a été détruit. La tornade aura endommagé une ligne à haute tension 90 000 volts entre Luçon et Grues, engendrant une coupure d'électricité pour près de 13 500 foyers. De nombreuses tôles ont été projetées, dont certaines à une très grande distance (plus de 2 kilomètres).

La première carte de Keraunos, ci-dessous, montre la trajectoire de cette tornade. Pour la seconde carte, les points bleus représentent les projections de tôles dans les pylônes électriques, les points jaunes les projections de tôles dans les champs et les plaques rouges localisent les dégâts observés.

Trajectoire de la tornadeZonage des dégâts recensés de la tornade

 

Photographies

Premières traces de la tornade à proximité d'une voie de chemin de ferLieu-dit Le Petit Fougeroux - Hangar soufflé (faible maçonnerie)

Le Petit Fougeroux - Tôles d'un hangar tordues, repliées et projetées à contreflux autour d'un tronc d'arbreLe Petit Fougeroux - Vue d'ensemble du hangar soufflé

Le Petit Fougeroux - Vue d'ensemble des projections de tôles (400 à 500 mètres) en direction du Nord-EstChemin des 13 Pas - Habitation faiblement endommagée

Chemin des 13 Pas - Arbre de faible dimension arraché et déposé à 20 mètres de l'endroit où il était plantéLes Alouettes - Haie d'arbres touchée

Le Fief Blanc - Tôle déposée dans un champ (elle pourrait provenir du Chemin des 13 Pas, voire du hangar du Petit Fougeroux situé à plus de 2,5 kilomètres)Entrée de la forêt de Sainte-Gemme-la-Plaine - Arbres brisés

 

Vidéos de témoins

De nombreux témoins ont pu observer voire filmer la scène. La première vidéo a été tournée depuis une voiture circulant sur la D949 en direction de Luçon (angle de vue Sud-Est à Est). On constate sans difficulté la tornade, qui prend temporairement une structure multi-vortex. Des power-flashs sont visibles au passage de la tornade sur la ligne à haute tension (90 000 volts). La seconde vidéo montre la tornade en direction du Nord à Nord-Est à ses débuts (vers le Petit Fougeroux).

 

 

Dossier réalisé par Valentin PERRAULT en collaboration avec Keraunos, merci à eux pour leur aide précieuse.

Le dossier de cet évènement rédigé par Keraunos est disponible à cette adresse.
Le dossier de cet évènement rédigé par Ouest Orages est disponible à cette adresse.